Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2018 5 11 /05 /mai /2018 13:45

Ce qu’il faut comprendre de : ‘La guerre de Jugurtha’ de Salluste

Tout d’abord, il faut rendre hommage à cet historien romain sans les écrits duquel on n’aurait jamais connu Jugurtha. Pourtant, le portrait et les faits rapportes par Salluste  au sujet de ce grand homme de l’histoire des Imazighens reflète un point de vue ennemi par rapport à Jugurtha (Youghourthen, Yougharithen), ce point de vue de Salluste ne peut donc qu’être partial au service de la grandeur de Rome et forcément attentatoire et préjudiciable à la réputation du roi de la Numidie, Jugurtha.

Quoi qu’il en soit, l’historien Salluste nous enseigne que Jugurtha, fils de Manastabal fut d’abord exclu du rang royal par Massinissa, parce que né d’une concubine.  Micipsa, fils de Massinissa, devenu à son tour roi des Numides, prit Jugurtha à sa charge, l’adopta et lui donna la même éducation qu’à ses deux fils Hiempsal et Adherbal.

Jugurtha, ne fut pas du tout ménagé par le texte de Salluste qui le glorifia d’abord alors qu’il était ami de la grande Rome notamment pendant la guerre de Numance ou Jugurtha se distingua, reçut de magnifiques récompenses et fut couvert d’éloges par Scipion lui-même. Mais Salluste ne rata aucune occasion de dénigrer et de calomnier le comportement de Jugurtha une fois celui-ci devenu l’ennemi des Romains et dès lors qu’il entra en conflit et devint leur adversaire dans une guerre longue et sans merci.

En fait, quel fut le motif du déclenchement de cette guerre entre Jugurtha et Rome ?

Le roi Micipsa, digne héritier du trône du grand Massinissa mourut de mort naturelle, quelques années, au lendemain de la guerre de Numance. Les deux fils du roi Micipsa, Hiempsal et Adherbal, décidèrent en accord avec Jugurtha, leur frère adoptif de se partager les trésors et fixer les limites des territoires ou chacun serait le maitre. Suite à un différend, Hiempsal, fut décapité et sa tète ramenée à Jugurtha par ses soldats avant même que le partage ne fut. Le conflit entre les deux frères puis la mort de Hiempsal, considérée comme un grand forfait, frappa d’épouvante Adherbal, l’autre frère resté en vie ainsi que tous les anciens sujets de feu son père Micipsa qui n’étaient pas habitués à tant de violence et de forfaiture. Les Numides se partagèrent alors en deux camps et une guerre fratricide éclata, qui fut remportée par Jugurtha et ses soldats. Adherbal, envoya alors des députés à Rome pour faire connaitre au Sénat le meurtre de son frère et son infortune puis il s’enfuit dans la province romaine et de la à Rome.

Le Senat fixa une date pour entendre les deux parties en conflit et après avoir écouté les discours de chacun, vinrent les délibérations et la décision fut prise  de décréter l’envoi de dix délégués chargés de partager entre Jugurtha et Adherbal le royaume de Micipsa. Parmi les dix délégués seuls quelques uns ne se sont pas fait soudoyer,  préférèrent l’honneur à l’argent  et ne se laissèrent pas séduire par l’or et les autres promesses faramineuses proposées individuellement  par Jugurtha.  

Ces quelques paroles du malheureux vaincu Adherbal dans son discours au Senat :

Mon père a laisse deux fils, mon frère et moi ; il en a adopté un troisième, Jugurtha dans la pensée que ses bienfaits l’attacheraient à nous. L’un de nous a été massacré ; et moi, j’ai eu du mal à échapper à ses mains impies. Que faire ? Ou aller dans mon infortune

O Micipsa, mon père, le résultat de tes bienfaits, le voici : celui que tu as appelé à partager ton trône, à parts égales, avec tes enfants, doit donc être le destructeur de ta race ? Notre maison ne connaitra donc jamais le repos ? Vivra-t-elle donc toujours dans le sang la bataille et l’exil ? O mon frère que j’ai tant aimé, la vie t’a été enlevée avant l’heure par celui à qui tout interdisait de te toucher.

Le partage fut impartial et fût décrit par Salluste comme tel :

‘Dans le partage, la partie de la Numidie, voisine de la Mauritanie, plus riche et plus peuplée fut attribuée à Jugurtha ; le reste, qui avait plus d’aspect que de valeur propre avec des ports plus nombreux et de beaux édifices fut le lot d’Adherbal’

Apres le départ des Romains, Jugurtha tourna toutes ses pensées vers le royaume d’Adherbal et lui déclara la guerre dans le but de devenir roi de toute la Numidie.

Durant le siège de Cirta, Adherbal eut recours à la sagesse des députés du Senat de Rome pour essayer de faire infléchir Jugurtha. Malgré l’intervention des sages Romains ce dernier s’entêta à continuer la conquête de Cirta. Adherbal se rendit, croyant à l’apitoiement et à la clémence de la part de son frère mais périt sous les supplices infligés.

Au Senat romain, on leva alors l’armée à destination de la Numidie, on fixa la solde et autres dépenses de guerre…..Une guerre qui fut longue et dévastatrice qui causa à jamais la perte de tous les espoirs et de tous les accomplissements du bâtisseur que fut le grand Massinissa.

Jugurtha, défait, fut dénoncé, trahi et piégé, lui aussi, par un de ses propres frères éloignés, Bocchus, roi de Mauritanie auquel il demanda de l’aide, et c’est sur un signal de ce dernier lui-même que toute une armée de Romains en embuscade se jeta sur Jugurtha et tous ses familiers accompagnateurs, sans armes. Tous furent massacrés et Jugurtha fut enchainé et livré à Rome.

………..

Depuis lors, notre comportement n’a pas changé (lem3anda dh tismin, y gakhlan toudhrin). J’aimerais lancer cette idée de créer une association Kabyle de prévention contre cette maladie qui nous ronge depuis le fin fond de notre histoire mouvementée……..

Abdelmadjid Adour

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Adour
  • : mes romans, mes historiettes, mon jardin
  • Contact

Texte Libre

LES ARTICLES PUBLIES DANS CE BLOG SONT MA PROPRIÉTÉ PERSONNELLE. ILS NE SONT DONC PAS LIBRES DE DROITS SI VOUS VOULEZ UTILISER QUELQUE ARTICLE QUE CE SOIT MERCI DE ME CONTACTER ABDELMADJID ADOUR

Recherche

Archives

Catégories

Liens