Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 15:18

 

 

Un ami en vacances s’est fait piquer par une bestiole et comme il y a pas mal de moustiques dans le coin, alors il a parlé tout de suite de piqûre de moustique ! Cependant, le lendemain sa jambe enflait démesurément et un médecin fut de suite ramené sur le lieu même des vacances et constata une infection sérieuse dû justement à cette  bestiole !

On a parlé bien sur d’insectes qui pullulent dans la région, des moustiques et même …du chicungunya !!

Personne ne sait vraiment l’origine exacte de l’infection ; toujours est-il que cinq jours d’antibiotiques ont été nécessaires au rétablissement de notre ami !

 

-Ah ces bestioles ! Me disait-il

-Tu n’as rien vu de ces bestioles lui répondis-je !

 

Et je lui raconte cette expérience que j’ai vécu au grand sud algérien alors que j’y travaillais :

 

J’ai travaillé dans des chantiers de forage pétrolier au Sahara et  pendant les longs séjours de travail que nous étions tenus de faire, il fallait trouver de quoi s’occuper après des heures (jusqu’à douze !) d’un  travail rude  dans des conditions atmosphériques à la limite du supportable ! En ce qui me concerne, j'avais un petit bureau peinard, mais le problème était le même, je m'ennuyais peut-être plus que les autres ! Parfois, la température peut atteindre facilement les quarante, quarante cinq degrés  et sans le secours bienfaisant des climatiseurs dans nos baraques de chantier, cela aurait été un cauchemar ! Nos séjours s’étalaient sur 42 jours au chantier pour  quinze jours de congé  à la maison, alors le meilleur moyen de tenir le coup, c’était de jouer pour oublier notre condition !

Bien sur il y avait beaucoup de nationalités différentes parmi les employés et chacun passait son congé chez lui, les moyens de transport aériens étant garantis par la société qui nous employait ! 

Les conditions de vie au chantier étaient dures à vivre : dunes de sables à perte de vue, chaleur insupportable, vents violents parfois qui vous font avaler ce sable quelque soient vos précautions, dangereux serpents qui rampent partout, et surtout…scorpions au venin mortel à tous les coins de la base de vie !  

Il fallait, trouver absolument le moyen de se distraire pour ne pas compter les heures et les jours, c’était l’enfer !

Alors, quelqu’un, toujours dans cet élan de jouer et de s’amuser pour oublier sa condition « joua » avec celui qui partageait sa  chambre en lui soulevant les draps de son lit et en lui mettant à l’intérieur de son lit un…..scorpion vivant et des plus venimeux qui soit qu’il a pu piéger et ramasser ! Il attendit sagement le retour de son ami et se frottait les mains en devinant le quart d’heure fou qu’il aller passait ! Il allait bien rigoler, se disait-il !

Drôle de jeu !................

 

L’infirmerie du chantier, comme par hasard ce jour-là manquait de vaccin anti-scorpionnique et un véhicule fut désigné pour aller rejoindre le chantier voisin dans la nuit même pour en ramener un . Le chantier voisin était distant de deux cent kilomètres et aucune route officielle n’existait ! Il était hors de question de demander l’hélicoptère car les formalités duraient tellement que le malheureux risquait de mourir avant l’arrivée du machin !  Il fallait un chauffeur émérite qui avait l’habitude des dunes pour ramener le fameux vaccin ! Le véhicule tout terrain neuf s’ébranla !

 

Au petit matin, le blessé suait et la fièvre n’arrêtait pas de lui faire dire n’importe quoi ! Il hallucinait ! Toujours pas de vaccin en vue !

Il fait jour et la lumière se fit  aveuglante………….. pour découvrir que les lèvres du malheureux prenaient peu à peu une couleur bleue qui allait vers le noir ! Ses mains aussi commençaient à bleuir!   

Il ne bougeait plus et son corps se raidissait !

Le véhicule tout terrain ne revenait toujours pas et la radio du chef de chantier annonça que celui-ci était ensablé quelque part  dans les dunes !

L’hélicoptère arriva en fin d’après midi et le malheureux, mourrant, fut évacué vers l’hôpital !

 

Je t’avais bien dit que ta piqûre  de moustique, ce n’est pas bien grave, comparée à d’autres piqûres !

 

 

Partager cet article

Repost 0
adour abdelmadjid
commenter cet article

commentaires

cath 05/08/2008 15:44

Pour la pîqure de moustique il aurait pu utiliser le melon! ha! ha!

cath 05/08/2008 15:42

est-il mort?
mais quelle horrible blague! c'est assassin! le lit en portefeuille aurait été moins innoffensif...au cours de mon enfance au Maroc, j'ai vu des scorpions et j'en garde un sale souvenir; nous habitions ds un petit bled El- Borouge( pas sûre de l'orthographe)et un jardinier a soulevé une grosse pierre en me disant qu'il y avait un trésor dessous; j'ai crié en voyant le scorpion; le jardinier a bien rigolé,quel con!! je m'en souviens comme si c'était hier, alors que je n'avais même pas quatre ans!!

sonja 28/07/2008 14:44

Une histoire assez sévère pour les malheureux qui goutent au baiser empoisonné de cet animal qui ne recule devant aucun ennemi.
C'est vrai que la piqure mortelle du moustique n'est rien en comparaison de celle du scorpion.
Il y a bien des années en arrière, je me souviens que ma soeur fut piquée par cet animal, alors que nous habitions Marrakech. Il a fallut vite l'emporter au centre ville, puisque nous étions à environ 7 km, dans un coin du désert.
Mais j'ai aussi joué avec ces petites bêtes, tout comme ce monsieur qui voulait faire rire. Contrairement à lui, moi j'avais seulement 6 ans ou 7 ans à l'époque.
L'enfance est le temps de l'insouciance. A ce niveau, les adultes devraient normalement l'être bien moins...

Violette 27/07/2008 10:22

je peux t'assurer que les piqures de moustiques ou de taons peuvent être dramatiques aussi. Je dois les attirer car dès qu'il s'en trouve dans un endroit, ils sont pour moi! Il m'est arrivé d'avoir le sisage boursouflé, les bras emballés tellement j'avais mal. Pour une piqure de taon je me suis retrouvée chez le médecin et il a dû incisé l'endroit de la piqure car ma jambe prenait des proportions anormale. Quand aux piqures d'abeille, une seul suffit à provoquer un oedème. j'ai toujours sur moi des remèdes appropriés.
Les petits scorpions de Treilles sont-ils dangereux ? Je ne vais pas tenter l'expérience d'une piqure pour le savoir! Je suis simplement prudente...
Bon dimanche.
Violette

majic 26/07/2008 18:20

Bonsoir Yvette, bonnes vacances!
bonsoir Jacqueline, pour répondre à ton commentaire, eh bien personnellement, je ne suis pas convaincu que ce geste soit fait "pour rire" J'estime (?) qu'il devait y avoir quelque différent majeur entre ses deux "amis" pour que l'un d'eux en arrive à cela! La vie était très dure à vivre à l'époque(années soixante dix) et beaucoup de règlements de comptes se faisaient! La victime a été transportée d'urgence par helico sur Alger et a pu être sauvée in extrémis d'une mort certaine! C'était vraiment la jungle! il parait que maintenant les conditions sont meilleures et de loin!

Présentation

  • : Le blog de Adour
  • Le blog de Adour
  • : mes romans, mes historiettes, mon jardin
  • Contact

Texte Libre

LES ARTICLES PUBLIES DANS CE BLOG SONT MA PROPRIÉTÉ PERSONNELLE. ILS NE SONT DONC PAS LIBRES DE DROITS SI VOUS VOULEZ UTILISER QUELQUE ARTICLE QUE CE SOIT MERCI DE ME CONTACTER ABDELMADJID ADOUR

Recherche

Catégories

Liens