Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 17:46


VIVEMENT LA RENTREE !

 Pour l’observateur averti, une route nationale, à l’inverse d’une grande autoroute est le lieu de toutes les études, de toutes les analyses.
C’est l’endroit idéal pour mieux connaître une société avec tous les bons cotés de son comportement mais aussi toutes ses tares !
Sur la route nationale n° 26 (Alger Bejaia), dans cette file incessante et bigarrée tout se transporte : de la marchandise diverse et variée aussi bien réglementaire qu’illicite, aux animaux d’élevage, aux voyageurs dont les distinctions sont criantes.
On peut y apercevoir en voiture ou à l’arrêt, des gens en tenue afghane ou des gens en djellaba blanche et barbe longue comme on peut apercevoir des gens en culottes ou pantacourt et l’air décontracté pour la bonne raison que c’est l’été et que c’est la période faite pour se détendre.
Parmi les femmes, il y a bien sur des femmes voilées, des femmes portant même des « burka »(c’est beaucoup plus rare) mais il y a aussi des femmes normales, des femmes quoi, avec tous leurs charmes et toute leur douceur apparente !
C’est dire que sur la route nationale n°26, le choc des cultures orientale et occidentale est bien là palpable, concret. 
Les deux antagonistes se disputent férocement mais de manière souterraine depuis au moins sept cent ans après JC la suprématie sur cette partie sud de la méditerranée et les malheureux autochtones (Kabyles ou Imazighen), portés par ce vent ci puis par ce vent là ne savent pas quoi choisir pour certains !

Par ailleurs il faut souligner que les bonnes manières, le respect d’autrui et du code de la route ne sont, alors là, pas de mise sur cette route nationale n°26 digne de l’époque du Far West !! Il y a de quoi être fier et jubiler !!
En cette période estivale, le mouvement est on ne peut plus démultiplié et autant il y a plus de monde qui se donne rendez-vous vers les plages et le littoral en général qu’il faut bien que la logistique suive !
Tout ce beau monde a besoin de boissons pour se désaltérer ?
Des camions et des camions d’eau minérale en bouteilles, de jus, de crème glacée et autres boissons aussi bien alcoolisées que non accaparent cette fameuse route nationale jusqu’à y provoquer des bouchons !
Tout ce beau monde doit manger à sa faim ?
Des camions frigorifiques aussi longs qu’imposants s’y mettent : il faut bien ravitailler les estivants et les restaurants n’arrêtent pas de servir aux heures les plus insensées !
Des vivres en abondance arrivent par la route et cette route nationale devient si fréquentée que ceux qui habitent en bordure sont soumis à un danger récurent !

Un camion transportant des veaux qu’il doit transférer je ne sais où a choisi de remplir sa mission en pleine journée et en cette canicule, thermomètre à 38°, la chaleur est si étouffante que les pauvres bêtes doivent être bien à l’aise ! Je roulais derrière le camion et en regardant de plus près je remarquai que le dernier veau de la benne paraissait plus gros que les autres. Puis en me rapprochant davantage je me rendis compte que parallèlement au veau en question, un gros mouton tout en laine souffrait le martyr, pris en sandwich entre le veau et la ridelle du camion !
Je voyais bien qu’à chaque mouvement du camion dans les virages le veau pesait de tout son poids sur le pauvre mouton qui apparemment allait se faire casser les cotes à coup sûr !
J’ai suivi le camion pendant une bonne distance et en réaction à la catastrophe qui se dessinait, je n’arrêtais pas de sonner et de faire des appels de phares au chauffeur pour qu’il s’arrête et qu’il libère la pauvre bête !
Sans résultat !
Le chauffeur m’ignora complètement !
Je collais derrière le camion et moi-même je me sentais mal à l’aise en voyant ce spectacle d’une bête qui allait sûrement mourir là devant mes yeux ! Il a fallu une grosse secousse, car le camion passait violemment sur un dos d’âne, pour que la donne change dans la benne du camion : le veau fut forcé de changer de position et très vite le mouton se libéra en passant de l’autre coté !
Après le dos d’âne je trouvais enfin le moyen de dépasser le camion et je vis un chauffeur tout aussi imbécile qu’heureux poursuivre comme si de rien n’était sa route au volant de son véhicule, je lui mis le klaxon à fond pendant un bon moment, histoire de le réveiller et continuai ma route !

A l’heure qu’il est la route nationale n°26 se libère peu à peu. Les vacanciers repartent les uns après les autres et leur départ progressif fait que tous les livreurs et ravitailleurs diminuent aussi pour laisser place à une circulation plus fluide !
Les bouchons, ce sera pour l’été prochain !
Qui aurait dit qu’un gosse pouvait traverser tranquillement la route nationale n° 26 comme il peut le faire dorénavant ?
Les vacances, c’est beau mais la rentrée aussi a de bons cotés !


Partager cet article

Repost 0
adour abdelmadjid
commenter cet article

commentaires

Yvette 21/08/2008 10:58

Merci pour ton message Majic et je t'avoue que nous sommes rassurés. Alors imagine mon voyage avec mon handicap et les événements. tu vois: pas possible.
A bientôt Yvette

Jacqueline 20/08/2008 23:35

J'ai souri d'abord et ensuite suivi avec intéret la suite de l'aventure du mouton..pardonne moi le mauvais humour..heureusement qu'un dos d'ane a sauvé le mouton du veau...
Trés joli récit d'un beau conteur que tu es...
et ..

je pense à vous durant ces tristes moments..que vous vivez
Amitiés romaines

La Dame Mauve 19/08/2008 22:27

Mes petits-enfants sont très heureux de la prochaine rentrée... des classes. Tout est beau, tout est neuf... Pourvu que cela dure! Bises. Violette

Amaneda 19/08/2008 21:51

Cette n°26 est une mine d'anecdotes, un mélange des cultures que tu nous fais découvrir de bien vivante façon. Merci pour ce petit voyage en ta compagnie.
Je te souhaite ainsi qu'aux riverains de bien vite retrouver le calme et la tranquilité.

canelle56 19/08/2008 21:34

très interressant ce reportage et je retrouve avec plaisir ton agréable façon d'écrire
bonne soirée bises

Présentation

  • : Le blog de Adour
  • Le blog de Adour
  • : mes romans, mes historiettes, mon jardin
  • Contact

Texte Libre

LES ARTICLES PUBLIES DANS CE BLOG SONT MA PROPRIÉTÉ PERSONNELLE. ILS NE SONT DONC PAS LIBRES DE DROITS SI VOUS VOULEZ UTILISER QUELQUE ARTICLE QUE CE SOIT MERCI DE ME CONTACTER ABDELMADJID ADOUR

Recherche

Catégories

Liens