Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 04:01

Je croyais que le meilleur pays en devoir tout naturel de défendre la langue de Molière était le pays le plus naturellement apte à le faire bec et ongles et n’était ni plus ni moins que le pays le plus representatif en ce domaine.

Je crois m'être trompé!

Les meilleurs défenseurs de cette langue se trouvent être les Québécois.

À Paris lorsqu’on veut photographier quelqu’un, on lui demande de sourire en disant «  Cheese! », on se traite gentiment de « Bad boy ». Quand on veut obtenir un autographe on demande : « Please sign my ipad » pour vous faire savoir que l’ère du papier est révolue, c’est-à- dire « has been ».  

On se rencontre dans des « soirées shopping privilège », on « relooke le design » d’un appartement. On rajoute, en exemple frappant du « copier-coller » à partir de l’anglais des mots nouveaux au dictionnaire 2010 . Geek : personne passionnée par les technologies de la communication sur Internet. Peopolisation : médiatisation. Burn-out : syndrome d’épuisement. Clubbeur : personne qui fréquente les boîtes de nuit. Podcaster (verbe), télécharger un fichier. Et j’en passe et des meilleures!

Une langue qui n’innove pas ou qui n’invente pas des mots spécifiques correspondant à des situations nouvelles est vouée tout simplement à l’assimilation.

Le  Québec, pays durement confronté à survivre linguistiquement parlant, est le pays qui défend le plus la langue française, car il a appris à codifier en français de nouvelles situations que ne connaissent pas d’autres nations francophones. Pour développer par exemple ses techniques de construction de barrages en fonction de conditions atmosphériques spécifiques, le Québec a formé des ingénieurs spécialisés dans des situations inédites ailleurs et conformes à ses conditions particulières de climat rigoureux, mais en inventant les mots correspondant en français, pas en les cherchant dans la langue voisine. Les termes employés pour parler d’un hiver qui n’existe qu’au Québec ont amené les Québécois à inventer (et non chercher à copier de l’anglais) par exemple le mot frasil pour parler de la pellicule de glace qui commence à prendre dans l’eau.  

Il est temps de mettre un terme à la décadence car la décadence mène à la disparition....

………………………………………………..

Bonjour mes amis,

Je vous salue de Québec  (Saguenay-Lac St Jean)

Je pense que le paradis doit se trouver là où l’eau abonde

Lacs, rivières, fleuves, glaciers, pluies parfois verglaçantes, neige, philanthropie  et accueil altruiste des Québécois Tout cela fait que je pense côtoyer le paradis terrestre !

………………………………………………..

Abdelmadjid ADOUR

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Abdelmadjid ADOUR
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 09:18

http://www.quigif.com/images_gifs/culture/divers/sce_bible-10.gif

 

La langue française est à défendre bec et ongles ! Il y a des gens bien placés pour la protéger car aux avant-postes des médias pourtant, ceux-là même sensés être les fers de lance de la sauvegarde de la langue de Molière  se laissent aller complaisamment  à « l'ouverture à l'autre langue » au détriment de la leur propre

Certes nous savons tous que cette autre langue se prête beaucoup plus à être usitée dans le cas de vulgarités,  prosaïsmes et autres impudeurs ou indécences que ne possède pas ou ne veut pas posséder la langue française mais de là à se laisser entrainer par le maelström….

 

C'est trop facile mais aussi très sournois !

Il faut un pacte de déontologie (s’il n’existe pas encore) que doivent respecter les présentateurs télé (infos ou autres émissions) et les journalistes en tout lieu. Il faudra peut-être créer un  groupe ou une association qui se chargera de surveiller ces dérives même si elles ne sont pas intentionnelles mais toujours suicidaires et de rappeler à l’ordre (gentiment) les contrevenants.  

 

Il y a péril en la demeure !

 

Abdelmadjid .ADOUR

 

Repost 0
Abdelmadjid Adour
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 21:50

Dieu faites-moi forêt ….que les bûcherons subsistent !

 

 

Je cultivais un lopin de terre, je me donnais de la peine et j’y faisais pousser toute sorte de légumes : tomates, poivrons, haricots verts, courgettes etc...

Et mon voisin immédiat bien que plus aisé possédant le matériel adéquat ne travaillait pas sa terre !

Il se sucrait pourtant à volonté dès que j’ai le dos tourné ! Parfois il lassait délibérément ses nombreuses poules venir s’en donner à cœur joie dans la verdure de mon jardin.

Las de faire des remontrances inutiles je fus contraint d’acheter comme tout le monde mes légumes frais, au marché du coin car j’ai carrément abandonné mon maraîchage !

 

 

…………………………..

 

 

Un ami m’a dit explicitement :

-Grâce à la subtilité et à la richesse des articles de ton blog je suis parvenu à écrire un recueil de poèmes que je vais bientôt éditer. -Tant mieux lui répondis-je

 

 

Dieu faites-moi forêt ……….que les bûcherons subsistent !

Repost 0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 13:34

LE PLUS VIEUX MÉTIER DU MONDE


Devant participer à une rencontre organisée par une université, dans le cadre de mon travail (je suis adhérent à la Maison des Écrivains et de la Littérature  MEL  et je prépare un travail personnel sur les exodes de populations, sujet justement traité par ce cycle de conférences).
En ce matin du 6 juin 2010, allant à Alger, récupérer mon passeport après l’avoir déposé avec le dossier complet de demande visa, j’étais très stressé et je redoutais le pire…. 

En effet, je me suis déjà vu refuser le visa à deux reprises en 2009 et alors me disais-je en cours de route : jamais deux sans trois ?
Je ne sais la raison de ces refus immérités et cruels mais après avoir essuyé un tel refus, on se sent victime d’injustice et on en souffre forcément !

Arrivé aux alentours des bureaux de l’administration, j’ai surpris  sans trop le vouloir la discussion suivante entre deux jeunes femmes qui, elles, revenaient des bureaux, le fameux  Sésame entre les mains de l’une d’elles.
-Tu pars de suite là-bas, maintenant que tu as ton visa, dit la première?
-Non il va faire chaud cet été et mon travail en sera plutôt bien freiné! Je n’aime pas travailler quand il fait chaud, c'est loin d'être propre !
J'attendrais donc septembre ou octobre, il fera plus frais, les gens seront plus enclins à vouloir de moi et j'irai alors me faire des sous, beaucoup de sous ! Il se peut même que je ne revienne jamais !
……………………
Je me suis dit, ayant compris que la belle dame en question n’était autre qu’une prostituée de luxe, que j’allais, moi aussi, l’avoir enfin ce fameux SÉSAME !!!
D'autant plus que moi, l'écrivain francophone et francophile, moi qui défends de mon mieux et par ma plume la langue de Molière dont je suis amoureux, moi qui ai fournis un vrai dossier de participation à
cette université qui traite en ce mois de juin un sujet qui m'intéresse car travaillant actuellement sur l'exode des populations, Moi enfin qui ai même payé tous les frais et les arrhes de la réservation d’hôtel, Moi…….j’allais sûrement l’avoir enfin ce Sésame !
……………………
Quelle désillusion, mes amis !
Quel sentiment d’injustice à mon égard, lorsque j’ai ouvert cette enveloppe qui me signifia un cinglant, incompréhensible et impitoyable avis défavorable !
……………………
Je vais de ce pas chercher après la belle bénéficiaire du visa qui sûrement pourra obtenir tout aussi facilement une carte de séjour.
J’ai entendu parler de …….mariages blancs ou gris ou je ne sais….

Qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ?

Repost 0
Abdelmadjid Adour
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 15:01


http://www.quigif.com/images_gifs/alimentation/fruits/fruits (3).gif




MON JARDIN : DES RAISINS ET DES RATS !

 

C’était l’été dernier, chez moi à Bejouira !

Les grappes de raisin étaient si belles, si attrayantes, gorgées de soleil et je les chouchoutais au maximum. Déjà dès leur plus jeune âge je n’arrêtais pas de les soigner de leur épandre divers produits pour les préserver de maladies éventuelles. Lorsque le raisin a mûri, il devenait chaque jour plus appétissant que la veille   

 

Chaque fruit prenait cette couleur si claire qu’il paraissait être transparent.

J’étais heureux d’être arrivé à un tel résultat. Pour goûter, j’ai du prélever à regret une ou deux grappes et je les ai trouvées savoureuses, succulentes. Cependant je m’interdisais d’en enlever plus car je voulais laisser la nature faire son travail et donner encore plus de saveur au fruit ! La récolte était pour bien plus tard !

Lorsqu’un beau jour…..  

J’eus la surprise de voir des restes de raisin par terre. J’en conviens que quelqu’un était passé par là, mais qui ?

Les moineaux peut-être ? Ces espiègles sont bien capables de prélever une dîme à leur manière.

Je lève la tête et je constate que des grappes entières vides étaient restées suspendues aux branches de la vigne.  Telles des squelettes, elles ont été complètement dépouillées de leur fruit. J’ai cherché longtemps avant de trouver qui était le coupable d’une telle vilénie !

J’ai discerné en effet les traces nettes d’un rat sur le parterre humide. Cela devait être un gros rongeur au vu des traces de ses pattes!

 


index.jpeg



Qu’à cela ne tienne ! Je n’allais tout de même pas laisser faire cet énergumène !

J’ai en conséquence confectionné des petits chapeaux en papier journal et j’ai tout de suite habillé le dessus de chaque grappe !

De la sorte me suis-je dis, étant donné que le rat venait grignoter les raisins en commençant par ceux du haut de la grappe, il trouvera le chapeau en journal et ne pourra plus ainsi marauder !

Il n’en fut rien pourtant : le lendemain je découvrais à nouveau des grappes entières scrupuleusement dénudées !


C’est incroyable ! Me dis-je, comment ce rat  pouvait-t-il contourner le papier journal au risque de tomber à terre en glissant et venir manger le fruit tranquillement,  jusqu’au dernier ? Quel stratagème utilise-t-il pour arriver à ses fins ? Cela dénote certainement une intelligence bien au dessus de celle de tous les autres animaux.

Il me fallait donc opter pour les grands moyens ! Sinon ma prometteuse récolte allait en faire les frais cette année !

J’achète de la forte glue et je la dispose au pied du cep de vigne, à l’endroit même ou monsieur le rat pillard a l’habitude de passer chaque nuit pour rendre visite et piller mon raisin.

Le lendemain, il était bien là, collé à la planche : c’est un gros rat des champs, il avait des rayures longitudinales et avait bien mauvaise mine !


Chez moi, à Bejouira nous avons des rats très intelligents !   Qu'on se le dise! 

 

Abdelmadjid ADOUR

http://www.quigif.com/images_gifs/alimentation/fruits/fruits (23).gif 

Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 11:40







BLOG EN PAUSE




Ce blog est au repos pour un petit bout de temps. C'est le printemps....faut bien sortir un peu.

Vivement la reprise !

Mes amitiés à tous
Repost 0
Abdelmadjid Adour
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 10:05
VOUS ME DIREZ QUE LA VIE N'EST PAS TOUJOURS EN ROSE ?
JE NE VOUS CONTREDIRAIS POINT!




 

FAUCHEURS  D’ETOILES

 

 

Malgré leurs silences,  leurs douleurs

Leur  discernement, leur  culture

Vous légitimez vos génocides des étoiles 

De la constellation

Que vous  avez abattues devant nous

Clamant votre innocence malgré nous

……………………..

Effrontément !

 

 

Les pennes fêlées de l’aigle transcendant

Admettent au corbeau de voler plus élevé

Qui  hait votre mensonge, doit être évincé

Arbitraire et cruelle prescription !

Puisque vos ombres sont par lui divulguées.

Excipez des cimetières pour votre primauté

……………………..

Illégitimement !

 

 

Je m’en vais, je vous cède  place.

Ô adeptes du néant

Des menaces de mort et d’extinction

De décimation !

Qui se persuadent être beaux, charmants

Sublimes, accomplis et sagaces

……………………..

Fallacieusement !


Abdelmadjid ADOUR

 

Repost 0
Abdelmadjid Adour
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 12:16

DES SYSTEMES SOCIAUX (SUITE)

 

La discussion entre Mme Gilles et l’invité de Moh à  St Laurent du Var met en exergue une autre façon de concevoir la vie en famille :

 

-Je pense, dit l’invité du jour, que c’est bien de vivre en famille élargie mais il me semble que cela engendre aussi des inconvénients sérieux : lorsque les jeunes dans ces grandes familles trouvent la subsistance assurée, de quoi se payer habits et autres cigarettes et parfois bien plus, ils ne font rien pour aller se débrouiller seuls. Et c’est ce qui se passe chez moi, en Algérie, où le système phallocratique et matrimonial est de rigueur !

 

http://www.quigif.com/images_gifs/personnages/celebrites/celebrites (31).gif

 

Mme Gilles, elle, affirma qu’en France, il fallait se lever de bonne heure et se retrousser les manches pour se frayer de manière individuelle un chemin dans la vie elle dit :

-A partir de 18 ans, il faut pouvoir batailler ! Certains jeunes n’attendent pas qu’on le leur fasse comprendre même s’ils peuvent parfois être tentés de profiter encore un peu de la chaleur du cocon familial en s’accrochant à la vie au foyer de leurs parents.

J’ai connu une jeune femme qui a voulu mettre fin à ses jours en s’ouvrant les veines du poignet uniquement parce que ses parents richissimes ont tenu à ce quelle reste dans le giron familial alors qu’elle avait un petit ami avec qui elle voulait mettre les voiles

Au médecin qui l’a soignée, elle a affirmé en avoir marre de tout ce protectionnisme parental et elle voulait vivre sa vie comme elle l’entendait !

Ca se passe comme ça par ici !

 

L’invité de Moh l’immigré ajoute :

-Eh bien ce n’est pas le cas chez moi, au bled, j’ai un fils de vingt quatre ans, études terminées, il ne travaille pas ni  ne cherche d’ailleurs à trouver du travail car pour lui, c’est le travail qui doit chercher après lui !

Son meilleur avocat dans cette situation, c’est sa maman !

Elle le chouchoute et lui procure l’argent de poche qu’il lui faut pour ses cigarettes et autres petits besoins quotidiens, et lui se plait dans cette pourtant bien malheureuse condition ….

Le matin il ne se lève jamais avant neuf ou dix heures et c’est l’avocat (maman) qui le « couvre » lorsque je demande après lui :

-Il n’est pas encore réveillé, notre chômeur ? Ne doit-il doit aller fouiner, déposer des CV, trouver ne serait que quelque occupation provisoire ?

-Voyons, me réponds toujours ma femme,  Laisse le donc dormir à son aise. Ce n’est qu’un enfant…..

La nuit il ne dors jamais avant une ou deux heures du matin et cela lorsqu’il est assez sage pour revenir dormir à la maison. Et l’avocat (maman) est toujours là pour le défendre, bien sûr.

-Il n’est pas encore rentré notre chômeur ?

-Voyons, va donc dormir !  Tu sembles douter de la capacité de notre fils à pouvoir se débrouiller seul la nuit ! C’est un homme, tu sais….

Ah, bon ? Constatais-je : Le matin, ce n’est qu’un enfant, et le soir, un homme !!

 

Mme Gilles ne se laisse pourtant pas convaincre car pour elle le système de la vie en famille élargie est bien meilleur pour au moins une chose : les vielles personnes sont accompagnées et les jeunes sont aussi quelque part protégés par le cercle familial.

-Va voir, dit-elle, ces malheureux jeunes hommes, mineurs mis à contribution dès le jeune âge et qui vont jusqu’à se prostituer pour avoir de quoi acheter de la drogue !

Tous les systèmes se valent alors ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Abdelmadjid Adour
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 15:45



Des  systèmes sociaux

http://www.quigif.com/images_gifs/personnages/bonhommes/bonhommes (17).gif

 

 

 

 

Moh, ancien immigré,Travaille dans l'hotellerie et habite dans une cité propre à  St Laurent du Var ! C’est une cité résidentielle calme et sans histoires. Son appartement  est assez grand mais parait pourtant bien exigu.

Qu’on en juge !

Ses huit enfants, sa vieille maman qu’il ne peut quitter pour tout l’or du monde, un chien, deux chats, lui-même et sa femme s’agglutinent dans ce foyer.  

Et voilà que Moh accueille, en plus de tout ce beau monde, un visiteur venant du bled  comme pour ajouter de  l’ambiance au folklore et ce visiteur a la malchance de prendre, pour dormir, le seul coin de chambre disponible et cette chambre-là est mitoyenne de la minuscule et unique salle des toilettes de l’appartement.

Le visiteur, finalement, est bien dérangé par la proximité de cette salle d’eau! Il n’arrête pas, en effet, de compter les va et viens vers les wc sans parler des bruits de « bombardements » et de tirs de chasse d’eau.  

Lui qui a l’habitude de tant d’espace et de liberté chez lui au bled….

Mais enfin puisqu’il veut visiter cette France dont on lui parle tant, il fallait bien arriver à supporter la situation.

Il osa une solution au problème en expliquant à la femme de Moh :

-Pourquoi faut-il que tu utilises pour la majorité de tes plats cuisinés des féculents et du piquant ? Tu en mets à chaque coup : lentilles, petits pois, haricots secs…….  

Sa planche de salut, pourtant, fut l’intervention de la vielle voisine de palier de Moh.

Mme Gilles, veuve, ses enfants s’étant envolés vers d’autres cieux pour vivre leur propre vie, habite bien seule dans son appartement. Elle est souvent chez son voisin Moh, elle y trouve toute la chaleur familiale qui lui manque, elle est amie de la « petite » famille de Moh de longue date

Mme Gilles a fait la connaissance du nouveau venu et comme ce dernier lui a paru d’emblée plutôt sympathique, elle a palabré un bon moment avec lui sur la palier ce matin.

Le visiteur de Moh a fait part de toute la gêne qu’il éprouvait dans cet exigu appartement de son hôte et Mme Gilles, le soir même est venu proposer à Moh, pour l’aider, une chambre digne de ce nom chez elle qu’elle destine au visiteur nouveau!

Moh ne sut comment remercier Mme Gilles et pria son parent visiteur d’aller dormir chez sa voisine.

Le lendemain, le visiteur avait une mine rayonnante il avait passé une nuit si reposante, loin des bruits des toilettes de l’autre appartement…

Au petit déjeuner servi par Mme Gilles, celle-ci eut la réflexion :

-Ah si j’avais su, j’aurai épousé un algérien ! Lui dit elle.

-Pourquoi donc osa demander l’invité ?

-J’ai eu trois enfants et mes enfants ont eu leurs propres enfants et voyez ce que je suis advenue : je suis si seule, abandonnée dans cet appartement si vide et bientôt je serai contrainte de le quitter pour peut-être aller dans une maison de retraite et je serai toujours aussi seule sans même la visite des miens jusqu’à mon départ définitif alors que chez Moh, ton parent, tous sont là ensemble à s’épauler en cas de coup dur. Je préférerai vivre dans le bruit de ces « bombardements » récurrents aux toilettes comme tu dis que dans ce silence luxueux mais infâme !

 

 

 

 


Repost 0
Abdelmadjid Adour
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 16:04


Bonjour à tous!
Je vous invite à lire un petit extrait de mon roman  sur   


LIEN / GREFFES INSENSEES


Ou alors, sur:

http://www.edilivre.com/doc/18622

Bonne lecture !
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Adour
  • Le blog de Adour
  • : mes romans, mes historiettes, mon jardin
  • Contact

Texte Libre

LES ARTICLES PUBLIES DANS CE BLOG SONT MA PROPRIÉTÉ PERSONNELLE. ILS NE SONT DONC PAS LIBRES DE DROITS SI VOUS VOULEZ UTILISER QUELQUE ARTICLE QUE CE SOIT MERCI DE ME CONTACTER ABDELMADJID ADOUR

Recherche

Catégories

Liens