Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 14:29

http://www.quigif.com/images_gifs/alimentation/legumes/legumes (43).gif

C'est très simple, en ce bas monde, les inégalités sont flagrantes. Il faut accepter ou.....déménager ! 

Pour "Aderyiss" (plat de couscous typiquement kabyle préparé à l'occasion de la venue du printemps) j'ai acheté deux malheureux kilos de pois chiches à 400 dinars (200dinars le kilo). Effarant ! Il y a à peine six mois, j'ai payé le même kilo de pois chiches à 90 dinars

Le commerçant qui m'a vendu le produit à prix d'or, en réaction à mon ahurissement s'est justifié de cette façon :

-Les gens ne travaillent plus la terre, regardez comme nos fermes se meurent.....

J'ai raconté mon étonnement à mon voisin, il m'a ri au nez:

-Moi, m'expliqua-t-il,  je ne trouve vraiment pas cela anormal, c'est le prix et c'est comme ça ! 

Voilà donc une autre source d'étonnement pour moi. 

J'ai su, par la suite, pourquoi mon voisin est si favorable au système qui a généré cet  infernal coût de la vie. En cette période électorale, il a reçu une voiture neuve, des carnets de bons d'essence pour aller n'importe où sans rendre compte ou si peu. Et, ma foi, il a certainement  du recevoir une bonne prime en plus de son salaire de fonctionnaire pour.......faire l'apologie de je ne sais quel parti ayant des candidats aux futures proches élections. Sa mission se résume, en contrepartie,  à encenser, glorifier, louanger  les candidats de son parti auprès des électeurs potentiels. Le travail se fait bien longtemps avant la date des élections avec plein de promesses, plein d'annonces miroitantes, plein de serments. Tout va s'arranger, les routes seront refaites, on en créera même de nouvelles, il n'y aura plus de problème de ravitaillement en gaz de chauffage, les prix seront tous revus à la baisse. La vie sera belle. Etc............  

C'est sûr il n'y a pas que mon voisin à bénéficier de cette manne financière qui tombe du ciel. Multipliez mon voisin par tous vos voisins à travers tout le pays...

En attendant, moi, et bien d'autres comme moi, j'attendrai encore bien longtemps, sinon jamais, avant  de vivre décemment.

 Abdelmadjid Adour

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 19:50
Le lancement de mon roman "Le Ressuscité"
se fera le 23 fevrier 2012 à 19h30
à la Bibliothèque municipale d'Alma ( QC )
Je vous invite à cette occasion à venir nombreux
Merci pour votre présence

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 03:05

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                  CouvRessuscité

 

MON DERNIER ROMAN "LE RESSUSCITÉ" SERA DISPONIBLE EN VENTE DANS QUELQUES JOURS

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 00:52

Il naîtra toujours des monstres parmi les hommes !

Et parmi ces monstres celui là qui a dit : « l’œuvre commencée par le Christ, je la mènerai à son terme »  il representait la civilisation qu'il jugeait  « über alles ».

Résultat de son œuvre, de sinistre mémoire, je cite Wikipédia:  

 « En 1945, de nombreuses régions sont détruites en Europe et plusieurs millions de personnes sont mortes ou blessées. Les combats de la Seconde Guerre mondiale n’ont épargné que les pays neutres. Le bilan humain est dramatique : entre 50 et 60 millions de morts, plusieurs millions de blessés, 30 millions d’Européens déplacés en raison des changements de frontières, surtout en Europe orientale. Ce conflit fut le plus coûteux en vies humaines de toute l'histoire de l'humanité. Environ 45 millions de civils sont morts dans les combats et les bombardements et le nombre de victimes civiles est supérieur à celui des victimes militaires. Des peuples entiers sont décimés (ainsi on comptait sept millions de Juifs en Europe avant la guerre et seulement un million après) et des populations sont détruites. La Pologne  a perdu environ 15% de sa population »

Il se trouve qu’en 2012, des personnalités politiques  ne tiennent déjà plus compte de la leçon donnée et  s’aventurent à juger que toutes les civilisations « ne se valent pas ». C’est bien dommage car voilà un raisonnement qui  mène forcément au pire !

 

Il naitra toujours des monstres parmi les hommes et le plus désolant c’est que leurs monstruosités trouvent  écho chez des hommes qui les admettent et qui les soutiennent

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 03:34

http://www.quigif.com/images_gifs/horreur/fantomes/fantomes (44).gif

Le Ressuscité
 
 Il a beaucoup travaillé dans une de ces fermes  qui faisaient la fierté de toute la vallée d’Il Maxen. Il a travaillé au temps où l’on y récoltait des oranges belles et aussi grosses que des melons. Il a travaillé dur et n’a été rémunéré que du minimum.
Il constate, révolté mais impuissant, l’abandon de toutes ces anciennes merveilles vertes.
Personne ne veut plus s’occuper de la terre nourricière car on sait que le gouvernement allait importer  ce qu’il faut avec l'argent du pétrole.
Et ces terres, autrefois grenier géant,  deviennent, là sous ses yeux, un  vrai désert.
Tous sont d’accord et font semblant d’ignorer le problème, personne ne veut plus rien faire!
Alors, pour sensibiliser les gens, pour les inciter à reprendre le travail, un fermier, ancien colon mort juste après l’indépendance du pays, ressuscite et  va agir avec des moyens occultes, obscurs et inexpliqués.
http://www.quigif.com/images_gifs/horreur/fantomes/fantomes (25).gif  
 
.................................. 

Mon nouveau  roman « Le Ressuscité »  traite humblement de ce sujet. Il  paraitra aux Éditions SM Alma Québec  et sera mis en vente  dans les prochains jours

Je vous souhaite à tous une très bonne lecture      

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 02:26
http://www.quigif.com/images_gifs/webmasters/livres-d-or/livres-d-or (6).gif
Il faut le reconnaître, le temps des livres qu'on traînait partout, dans les sacs, dans les poches, sous l'aisselle, dans le train, dans le bus, à la plage, sur la table de chevet, ce temps-là semble bel et bien révolu, n'en déplaise aux irréductibles du format papier dont mon éditrice et moi-même ! 
Il faut bien suivre son temps, être à la page et se mettre à la nouvelle technologie des livres numériques et des bibliothèques ambulantes. Il faut seulement savoir s'y reconnaître entre les divers lecteurs, tablettes et livres numériques dont  diverses marques font l'apologie et la publicité. Il existe même des lecteurs electroniques jumelés à un lecteur audio.
Tout cela pour vous dire que vous pouvez tout aussi bien vous procurer les livres des Éditions SM en format numérique.

http://vitrine.entrepotnumerique.com/editeurs/221-les-editions-sm/publications

 

http://www.quigif.com/images_gifs/ecole/livres/livres (26).gif

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 18:00

 

 

http://www.quigif.com/images_gifs/culture/arts/arts (33).gif

 

 

ECRIRE JUSTE
Je me pose la question : La poésie serait-elle le parent pauvre du produit culturel? L’opinion journalistique qui pousse à la sagesse et la réflexion, qui apaise et qui moralise, qui éduque et qui forme, est-elle en voie de disparition? La belle écriture existe-elle encore?
De nos jours, on publie religieux et même religieux extrémiste, on publie recettes de cuisine et  pâtisserie, rien d’autre ! La pléthore des journaux  tirés à des milliers d’exemplaires se cachent tous derrière les résultats sportifs, derrière des pages de jeux et de mots croisés, derrière les faits divers qui ne fâchent pas …..pour espérer subsister !
Lorsque votre manuscrit de poèmes, extirpés du plus profond de vous-même, est prêt,  lorsque vous allez faire votre proposition à un éditeur de vous publier, vous ne savez pas, car l’espoir vous anime, vous éblouit mais vous leurre, que vous allez droit sur un mur!
De nos jours, les éditeurs, tous les éditeurs, fuient, agacés, exaspérés ou carrément horripilés, devant un recueil de poésie. Ils changent de trottoir lorsqu’ils en rencontrent un qui vadrouille dans la rue. Ils appréhendent de loin la présence de quatrains, de couplets, de strophes qu’ils redoutent et leur intuition les avertit que le danger est imminent.  Ils savent que le sonnet, la strophe, la litanie, la complainte, la romance, « tout ça » n’est plus de mise, « tout ça» est dépassé.
Ils vous expliquent leur position, leur jugement étant érodé par l’appât du gain, par l’argent gagné facilement et rapidement, par la richesse et l’opulence :
-Savez-vous quel est le produit culturel le plus vendu dans le monde? Réponse : un jeu numérique qui  représente la future guerre mondiale virtuelle « Call of duty black ops » le jeu le plus vendu de l’histoire. Si ce jeu est si plébiscité c’est que  l’homme, même lorsqu’il est vautré dans son fauteuil devant son écran, a toujours été agressif, belliqueux et lorsque lui-même ne veut pas faire la guerre, il aime voir les autres s’entretuer ne serait-ce que virtuellement.
-Le produit qui vient juste derrière,  n’est ni plus ni moins que le film de James Cameron, Avatar, avec  le plus grand nombre d’entrées depuis que le cinéma existe. Les hommes, devant un grand écran, aiment inventer d’autres mondes, fabriquer des avatars hybrides crées génétiquement sous forme de corps biologiques commandés à distance…. Tout un programme qui pourtant plait, séduit même car répondant au critère de l’égocentrisme et de la vanité de l’homme.
Viennent encore d’autres produits qui comblent les sens et qui ont détrôné de loin la poésie et l’écriture en général. Pour plaire, maintenant, même au niveau de l’écriture, il faut être guerrier impitoyable, sexuel à outrance, libertin toute honte bue, voluptueux, exhibitionniste….
 
Pourtant rien n’empêchera les poètes d’être là, de vivre le meilleur de la vie, de vivre le plaisir d’écrire et de peindre la beauté.   


Partager cet article
Repost0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 15:59

N'importe quelle langue ne peut être défendue que par les siens, c'est une réalité incontournable. Pourtant dans le cas de la langue de Molière il se trouve que les premiers à tuer à petit feu cette langue sont les francophones eux-même qui trouvent même un certain excès de zèle et un snobisme inconscient à le faire.
Je m'explique: lorsque dix francophones se retrouvent engagés dans une conversation avec un seul anglophone ou un seul individu parlant une autre langue tel que le chinois par exemple, il se trouve que, incompréhensiblement, ce sont les dix qui essaieront de mettre de coté leur propre langue et qui parleront dans la langue de l'individu seul pour mettre à l'aise ce dernier! C'est bon d'être gentil mais ne doit-il pas y avoir des limites quand même?
Je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi ce suicide de la langue française car ne faut-il pas avouer qu'à vouloir satisfaire excessivement le désir de compréhension de l'autre les francophones assassinent leur langue. Je pense humblement que chacun doit faire l'effort à son niveau de pouvoir se garder de faire plaisir aux autres en se tuant soi même.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 20:41

ABDELMADJID ADOUR PRESENTE SON ROMAN SUR LE JOURNAL LE LAC SAINT JEAN

 

 



L’auteur algérien Abdelmadjid Adour est fier d’offrir son plus récent roman à la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean.(Photo: Colène Bergeron)

L’auteur algérien Abdelmadjid Adour est fier d’offrir son plus récent roman à la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean.(Photo: Colène Bergeron)

Publié le 13 Juillet 2011
Colène Bergeron  RSS Feed
Click here to find out more!Click here to find out more!Click here to find out more!

Abdelmadjid Adour a réalisé un rêve avec La musulmane de Suède, celui de publier un roman au Québec. Car, pour l’écrivain féru de langue française, le Québec est le pays qui, en plus de défendre le mieux la langue française, possède tous les atouts pour permettre à ses citoyens de bien vivre.

Sujets :
Éditions SM , Suède d’Abdelmadjid Adour , Algérie , Québec

La musulmane de Suède relate l’histoire d’une relation fragile entre une Suédoise et un Algérien qui sont séparés par la décennie noire qui a endeuillé l’Algérie dans les années quatre-vingt-dix. Avec la fin de cette période, les deux amoureux se retrouvent, mais à quel prix? Ce sont deux cultures, deux conceptions de la vie qui se confrontent alors. L’amour peut-il vraiment venir à bout de tout… même de l’intégrisme et du terrorisme?  C’est un sujet chaud et actuel qu’Abdelmadjid Adour explore avec toute la sensibilité et le réalisme qui lui sont propres.

Le roman La musulmane de Suède est né en réaction à ce que l’écrivain, observateur de premier plan de la société, a vu et entendu pendant toutes ces années où il a vécu dans son pays natal. À travers cette histoire, l’auteur a voulu prendre la plume afin, d’une part, de défendre les droits des femmes en Algérie tout en dénonçant leur condition de vie, et, d’autre part, de servir une mise en garde à toutes les femmes du Québec et d’ailleurs dans le monde en ce qui a trait aux mariages interreligieux. « Ce ne sont pas tous les couples interreligieux qui posent problème, mais il faut tout de même prendre des précautions avant de plonger », assure le romancier. Avec son nouveau livre, l’auteur, père de quatre jeunes femmes encore en Algérie, rend également hommage à toutes les femmes qui se tiennent debout et qui n’abdiquent pas.

Par ailleurs, Abdelmadjid Adour convie le public à la Librairie Harvey ce jeudi 14 juillet, de 14h à 17h pour une séance de signature. C’est une belle occasion de rencontrer l’auteur, d’échanger avec lui et de créer des liens par l’entremise de la littérature. Le lancement du livre aura lieu, quant à lui, à l’automne, probablement lors du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les Éditions SM

Depuis peu directeur littéraire aux Éditions SM, Abdelmadjid Adour informe également la population qu’en plus de la vente habituelle en librairie, il est également possible pour les lecteurs d’avoir accès à onze titres des Éditions SM en format numérique à l’adresse suivante : http://vitrine.entrepotnumerique.com/editeurs/221-les-editions-sm/publications. Par le biais de ce site, les lecteurs ont aussi la possibilité de feuilleter les vingt premières pages des livres présentés avant de les télécharger.

La musulmane de Suède d’Abdelmadjid Adour, le 38e titre publié aux Éditions SM, est disponible dans les librairies depuis le 8 juillet dernier.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 13:39

Dans toute forme d’organisation de travail il y a des règles  à respecter et parmi les règles les plus élémentaires dans le cadre de l’activité d’une  femme de chambre dans un hôtel  il y a  ces exigences toutes naturelles de déontologie qui veulent qu’une femme de chambre n’effectue pas son travail dans les chambres louées tant que le client se trouve ou risque de se trouver en chambre.

Ceci veut dire que les horaires de travail des femmes de chambre sont étudiés de sorte à ce que le travail de celles-ci soit effectué en dehors de la présence du client dans sa chambre.

Pour ce faire, une  “technique” simple est  pratiquée normalement dans tous les hôtels du monde : la femme de chambre vient récupérer les clefs ou le passe-partout magnétique si c’est le cas, à la réception de l’hôtel le matin après, et seulement après, le départ de chaque client et ainsi, le client ayant libéré sa chambre, aucune situation de gêne ne peut se créer.

Lorsque il arrive qu’une femme de chambre se trompe de numéro de porte par exemple, elle ne peut normalement pas entrer dans la dite chambre car la clef qu’elle va utiliser par erreur ne sera  pas la bonne et à la réception on ne lui aura donné que les clefs des chambres libérées ou alors car le client se trouvant dans la chambre aura fermé la porte de l’intérieur. Et même si le client  a laissé sa porte ouverte et qu’il se trouve dans la salle de bain, en train de prendre sa douche que faut-il a cette femme de chambre pour  comprendre qu’elle s’est trompée de chambre et qu’elle doit se retirer sur le bout des pieds si ce n’est que madame ne soit venu là dans un but de…… provoquer !

Dans un tel cas, un client normal va faire semblant de ne pas s’être rendu compte d’une présence inopportune mais lorsqu’il s’agit de quelqu’un qu’on veut absolument faire tomber dans un piège car on connait ses penchants de coureur de jupons invétéré, cela change tout……

En théorie, une femme de chambre qui ne respecte pas cette règle absolue de ne travailler que dans les chambres libérées de leurs clients commet une faute grave et doit être sanctionnée en conséquence. Si étant le chef hiérarchique de cette femme et qu’au lieu de la sanctionner je vais déclarer par contre aux medias que c’est une femme de chambre  modèle alors cela voudrait dire que je suis complice des agissements de cette femme et cela veut dire aussi que je suis complice d’une machination orchestrée pour porter atteinte à un client.

Ceci est l’humble avis d’un ancien directeur d’hôtel touristique qui connait la chanson.

ADOUR ABDELMADJID

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Adour
  • : mes romans, mes historiettes, mon jardin
  • Contact

Texte Libre

LES ARTICLES PUBLIES DANS CE BLOG SONT MA PROPRIÉTÉ PERSONNELLE. ILS NE SONT DONC PAS LIBRES DE DROITS SI VOUS VOULEZ UTILISER QUELQUE ARTICLE QUE CE SOIT MERCI DE ME CONTACTER ABDELMADJID ADOUR

Recherche

Archives

Catégories

Liens